Sélectionner une page

Comment définir le bon profil juridique pour rejoindre votre entreprise ?

Selon une étude, la moitié des recrutements juridiques aboutissent à un échec 18 mois après l’entrée en fonction du nouveau collaborateur (juriste, avocat, paralegal…). Il est donc crucial d’établir un bon profil juridique selon les besoins de votre entreprise.

Afin d’éviter une perte financière et des perturbations inutiles au sein de l’entreprise liées à un mauvais recrutement, il est important de mettre tous les chances de son côté.

Etablir un profil de poste juridique est une longue étape mais nécessaire dans le processus de recrutement, malgré les contraintes qu’elle peut provoquer.

Pour quelles raisons établir un profil de poste ?

Le profil de poste va recenser l’ensemble des caractéristiques recherchées pour le poste juridique à pourvoir afin de répondre aux besoins du poste. Ce document vous servira de feuille de route durant la totalité du processus de recrutement juridique.

Le profil de poste va traduire l’environnement du poste, ses problématiques et ses conditions. On va également lister de manière exhaustive toutes les tâches qu’aura à exécuter le futur collaborateur juriste ou avocat. 

Une connaissance approfondie du secteur juridique et légal s’impose. On ne recrute pas un avocat comme on recrute un juriste.

Une fois le poste contextualisé, il faut construire l’image que l’on se fait du bon profil qui pourra répondre aux attentes et besoins de l’entreprise. Il faudra donc lister :

  • Les responsabilités du poste juridique
  • Les compétences attendues
  • Les qualifications et diplômes exigés
  • Les langues demandées
  • L’expérience requise
  • Les logiciels à maîtriser
  • Les savoir-faire demandés
  • Les particularités du poste (déplacements, primes exceptionnelles, etc.)
  • Sa place au sein de la hiérarchie de la société, l’environnement du poste
  • La rémunération proposée

Concernant la rémunération, elle doit être exprimée en chiffre et non en phrase avec des formules du type « salaire attractif » ou « salaire compétitif ». Ce genre de formulation n’est pas attractif et fera même fuir les talents que vous voulez attirer. Référez-vous aux grilles salariales du secteur juridique et légal pour vous orienter.

Ne négligez pas les « soft skills » dans la construction du profil que vous recherchez. De nos jours, de nombreux recruteurs privilégient le savoir-être au savoir-faire, car ils estiment que ces derniers peuvent s’acquérir, tandis qu’une personnalité peut difficilement changer.

Dans tous les cas, il s’agit d’être précis autant dans l’image que vous avez du bon profil que dans le profil de poste ! Plus on sait ce que l’on cherche, plus on est capable de le trouver rapidement.

De même, plus vous serez précis dans vos critères, plus le candidat juridique correspondant à vos besoins sera à même de se reconnaître dans votre annonce. 

Cette démarche simplifiera le processus de recrutement et une première sélection s’effectuera.

Les bonnes questions à se poser

Pour établir un bon profil de poste (que ce soit pour un poste d’avocat, de juriste ou encore de paralegal), il est important de tenir compte des exigences du poste mais également de l’environnement de celui-ci au sein de l’entreprise. Il faut donc se pencher sur la situation globale de l’entreprise.

En tant que recruteur spécialisé dans l’environnement juridique, il est important de répondre aux questions suivantes : 

  • L’entreprise connait-elle une période de croissance, de stabilisation ou de déclin ?
  • L’entreprise recrute-t-elle pour remplacer un départ ou pour renforcer une équipe ?
  • Si le salarié qui occupait ce poste a été licencié, l’équipe va-t-elle accueillir le nouveau collaborateur dans de bonnes conditions ?
  • Est-ce que certains aspects de la personnalité du nouveau collaborateur risquent d’être bloquants par la suite par rapport au fonctionnement de l’entreprise et de l’équipe ?

Prenons l’exemple d’un juriste fraîchement diplômé. Il a certainement plus de chances de s’intégrer à une jeune start-up récemment créée qu’à une PME familiale.

Comme pour l’établissement du profil de poste, cette étape de questionnement général doit être préparée de façon précise et honnête.

Profil de poste et fiche de poste, quelle différence ?

Le profil de poste (avocat, juriste, paralegal …) correspond au portrait-robot du candidat idéal. Les recruteurs et chasseurs de têtes vont se baser dessus pour trouver la personne qui correspondra au maximum.

La fiche de poste quant à elle est le document que vous remettez au nouveau collaborateur. Elle énumère et explique les différentes responsabilités et missions que le nouvel employé sera amené à réaliser dans le cadre de ses fonctions. 

Régulièrement mise à jour, elle a une double utilité : 

  • Elle permet au salarié de savoir ce que l’entreprise attend de lui. 
  • Elle permet d’évaluer les réussites et échecs du collaborateur afin d’établir un plan de formation approprié.

De nouveaux outils comme support au recrutement juridique

Afin d’aider au processus de recrutement, il existe de nombreux logiciels ou systèmes d’intelligence artificielle. Ces outils sont un gain de temps précieux pour les recruteurs, comme pour beaucoup d’autres professions ou secteurs, telle que les RH.

Besoin de conseils personnalisés, d’aide pour la sélection de vos candidats (avocats, juristes, paralegal)? Experts en recrutement dans l’environnement juridique et fiscal, faites-nous confiance pour faire de vos nouvelles embauches un succès !

Écrit par Alexandre Demarquilly

22 novembre 2021